Régimes d’État -Social et conventions familiales: une analyse de la régulation des relations emploi-famille

La variété des relations entre activité des femmes et composition des familles au niveau international a pour origine les formes de régulation variable des relations emploi-famille. Cet article propose une analyse de cette régulation permettant de relire la distinction des régimes d’État-Social d’Esping-Andersen en identifiant le compromis qui sous-tend cette régulation dans chacun des régimes. Cette pluralité de compromis impliquent différents modes de coordination entre la participation des femmes à l’emploi et le processus de constitution de la famille. Cette analyse permet alors de contraster des formes d’articulation variables entre politiques familiales, sociales et d’emploi et fait apparaître des modes d’expression variable des inégalités hommes-femmes sur le marché du travail. Le cas de la France est présenté comme un compromis particulier et fragile entre ces ‘idéaux-types’.

Thèvenon.O, Socio-Économie du Travail n°27 (Économies et Sociétés, tome XL), septembre 2006, p.1137-1172.

Page d’accueil / Home Page