The German model of labour market segmentation – tendencies of change

Après la deuxième guerre mondiale une structure spécifique des marchés du travail, partie intégrante du « capitalisme rhénan », s’est installée en RFA. Elle est caractérisée par la prédominance des marchés du travail internes, par une protection éfficace des salariés contre les forces et les aléas du marché et par une forte professionalité du système d’emploi. Depuis environ deux décades les indices de changement se multiplient : un poids croissant des marchés externes et secondaires, des fortes tendances de de-régulation, re-commodification et un déclassement lent de la professionalité. L’Allemagne de l`Est joue le rôle de terrain d’expérience et d’indice avant-coureur. Ces tendances indiquent à notre avis plutôt des mutations internes du modèle allemand qu´un changement fondamental. Nos analyses démontrent que la théorie de la segmentation reste un outil heuristique utile, mais qu’il est urgent de mieux comprendre le fonctionnement des marchés du travail externes.

Lutz.B, Köhler.C, Grünert.H, Struck.O, Socio-Économie du Travail n°28 (Économies et Sociétés, tome XLI), juin 2007, p.1057-1088.

Page d’accueil / Home Page