Ouvrières dans la filière automobile : Quelles conditions d’emploi et de travail ?

Le rejet du travail ouvrier par les femmes perdure et celles-ci ne représentent aujourd’hui qu’environ 20% des effectifs ouvriers in France. Cet article, basé sur une étude de cas, s’appuie sur des entretiens menés depuis le début des années 2000 avec des dirigeants d’usines, des responsables syndicaux et des ouvriers et ouvrières de la filière automobile (constructeurs et fournisseurs). Dans cette filière, les tâches traditionnellement confiées aux ouvrières ont été en grande partie délocalisées dans les pays à bas salaires. Les ouvrières occupent dorénavant des emplois mixtes ou majoritairement tenus par des hommes, mais peu valorisés et souvent précaires. Elles les ont acceptés ou recherchés faute de mieux. Les ouvrières qui ont fait l’objet d’entretiens en 2006, quels que soient leur âge et leurs trajectoires professionnelles, ont toutes des ennuis de santé en lien avec leurs conditions de travail.

Gorgeu.A, Mathieu.R, Socio-Économie du Travail n°31 (Économies et Sociétés, tome XLIII), septembre 2009, p. 1503-1529.

Page d’accueil / Home Page