Les modèles sociaux européens et américain confrontés à la crise

L’analyse des trajectoires de modèles sociaux aux États-Unis et dans quatre pays européens (Danemark, Allemagne, France, Espagne) face à la crise conduit à un double diagnostic : inflexions, voire éléments de rupture du modèle social d’origine, sous l’emprise croissante des normes de flexibilité et de limitation des dépenses publiques d’une part ; maintien d’une forte hétérogénéité entre les configurations nationales dans la façon dont s’appliquent ces normes et dans les compromis sociaux sur lesquels elles s’appuient, d’autre part. La crise aura en outre souligné l’absence de construction d’un « modèle social européen », susceptible de se démarquer fortement du modèle états-unien. 

LEFRESNE.F et SAUVIAT.C, Socio-Économie du Travail n° 33 (Économies et Sociétés, tome XLV/8), août 2011, p. 1265-1300.

Page d’accueil / Home Page