Pouvoir et coopération dans la firme et entre les firmes

Dans cet article, notre objectif est triple. Tout d’abord, nous proposons un cadre théorique renouvelé de l’analyse des relations de pouvoir en nous appuyant sur certains travaux de la théorie des organisations (notamment l’approche fondée sur la dépendance des ressources) afin d’aider à combler le vide conceptuel laissé par les théoriciens de la firme. Puis, nous défendons la thèse que le pouvoir représente la clé méthodologique qui manque à l’économiste pour analyser l’émergence de la coopération intra-firme et de l’identité sociale collective dans la relation d’emploi. Enfin, nous nous intéressons aux fondements de la coopération inter-firmes (relation de sous-traitance) dans l’intention de mettre en exergue le rôle cohésif du pouvoir dans la firme-réseau et de comparer le régime de gouvernement interne et le régime de gouvernement externe des relations de pouvoir.

Chassagnon.V, Socio-Économie du Travail n°34 (Économies et Sociétés, tome XLVI), juin 2012, p.1183-1210.

Page d’accueil / Home Page