Régulation des temps sociaux en France et en Suède

Cet article prend pour point de départ des constats opérés à l’occasion d’une recherche empirique consacrée à l’analyse comparative des relations entre temps de travail et mode de vie en France et en Suède. Deux résultats sont notables : la plus grande mobilisation du syndicalisme français dans les négociation et la plus forte valorisation de la famille, en Suède, afin de profiter du temps libre. La présente contribution soutient que, pour rendre raison de des deux constats, c’est bien moins le recours à un schéma culturaliste nécessairement atemporel qu’il est pertinent de mobiliser qu’une explication par l’alliance paradoxale de pesanteurs institutionnelles (structuration des relations professionnelles, valorisation de la famille) et de changements sociaux d’ordre structurel (évolution de l’action publique, montée d’une famille « post-moderne »).

Lallement.M, Socio-Économie du Travail n°22 (Économies et Sociétés, tome XXXVI), août 2002, p.1349-1367.    

Page d’accueil / Home Page